>
www.chemtest.com.ua

citroen.niko.ua

https://proffitness.com.ua

2017-2018 : Les principes métaphysiques

Ateliers

3 novembre 2017 – Atelier thématique sur « la notion d'explication métaphysique »
Naomi Thompson (University of Southampton): "Metaphysical Explanation and the Structure of Reality"
Uriah Kriegel: "Metaphysical Explanation and Explanatory Unification"

15 décembre 2017 – Atelier thématique sur « concevabilité et possibilité métaphysique »
Robert Michels (Université de Genève): "Conceivability and Essence"
Pierre Saint-Germier (Aarhus University): "The Logic and Metaphysics of Hume’s Maxim"

19 janvier 2018 – Atelier en l’honneur de Eric T. Olson
Eric T. Olson (University of Sheffield): "The Metaphysics of Artificial Intelligence"
Jean-Baptiste Guillon: "Three Theories of Coincident Entities"

2 mars 2018 – Atelier thématique sur la quantification non-restreinte
Øystein Linnebo (University of Oslo) – "Dummett on Indefinite Extensibility"
Sébastien Motta (PhD Université de Nantes) – "How's Everything?"

25 avril 2018 – Atelier dans le thème annuel
Filipe Drapeau Contim – « Rigidité avec contreparties »
Guillaume Bucchioni – « Discussion de l'argument de la réalité en faveur du fondationnalisme métaphysique »

Colloque d'année

2-3 octobre 2018 : « Les principes métaphysiques »

La métaphysique, depuis Aristote, a été comprise comme la science des « premiers principes ». Si l'histoire de la discipline donne à voir des exemples de ce que pourraient être ces derniers (principe de non-contradiction, principe de raison suffisante, etc.), reste à déterminer plus précisément ce qu’est un principe métaphysique. S'agit-il d'une vérité générale ou abstraite sur la réalité ? Faut-il plutôt y voir une connaissance de base, non inférentielle ?

On s'interrogera tout d'abord sur le statut des vérités métaphysiques « principielles », afin de déterminer en quoi elles consistent et comment elles peuvent être connues. Il conviendra également de déterminer s’il existe des « axiomes » en métaphysique, voire s'il peut en exister qui soient spécifiquement métaphysiques. Enfin, devra être examinée la distinction entre la fondation épistémologique de la métaphysique et la fondation ontologique, c'est-à-dire les principes qui conditionnent la connaissance métaphysique et les principes qui conditionnent la réalité elle-même.

De manière transversale ou via des études de cas plus spécifiques, ce colloque tâchera de déterminer quels sont, dans la tradition comme dans la philosophie contemporaine, les candidats sérieux au titre de « principe métaphysique ».